jeudi, juillet 18, 2024
Duos Bilingues

Bilingual duo or trio : Elise, Linet and Robert.

ELISE :

My trip in OXFORD from the 17th of January 2024 to the 30th 

On the 13th April 2023, Linet contacted me by mail and asked my agreement to become her bilingual DUO. I said “YES” joyously !    

Then, she arranged some meetings on ZOOM, half in English and half in French, in order to ‘become tame’ (s’apprivoiser in French) as The Little Prince tames the fox, in Saint Exupéry’s book.   

Over time, I was more and more impatient to meet my two English partners Linet and Robert, visit Oxford, and follow Shakespeare’s traces.

Black Friday was the trigger factor, offering a train return ticket for 120 euros,  valid only in January or in February.

Here was I in London on the 17th January 2024. Trafalgar Square ponds were frozen. I had a look at Nelson who was shivering. Me too!

Two days later, I was waiting for Linet in OXFORD at the Black sheep Coffee. Linet arrived by bike. We gave a hug and immediately she offered me a tasty chocolate with fresh milk. We were comfortable and were chatting freely.  I felt an immediate familiarity associated with a feeling of trust.

And quickly, here were we, in OXFORD’s crowded streets. Linet, was leading me to the University Church of St Mary the Virgin, which is the spiritual heart of the oldest university in Britain. Then, we were climbing the 127 steps of the Gothic style thirteenth century tower, up to the top, admiring the beautiful carved gargoyles. At the top, Linet described the magnificent view of OXFORD’s 43 colleges. I felt a bit lost. Kindly, she drew a schema on my notebook.

Then, Linet showed me Oxford’s medieval city wall, which dates from the first half of the thirteenth century and also this unique historic space, including Christ Church College where she was studying and Christ Church Cathedral.

About one o’clock, we enjoyed a delicious lunch at the Vaults & Garden Cafe (local and organic food) in the oldest Congregation House next to the University Church, some tempehs and rice for Linet and some cheese, potatoes and vegetables for me.

Thanks a lot Linet. Maybe, this summer we’ll meet again in Grenoble ! I hope so.

LINET :

J’ai été ravie lorsqu’Élise a accepté d’être ma partenaire pour le duo bilingue. C’était amusant de se rencontrer sur Zoom, de parler en français et en anglais et de faire connaissance. Élise est une personne très intéressante, engagée dans plein d’activités différentes. C’était encore mieux quand Élise est venue visiter Oxford et que nous nous sommes rencontrées.

Élise est clairement aventureuse, non seulement voyageant seule, explorant différents endroits en Angleterre, mais allant aussi au théâtre pour voir une pièce compliquée en anglais. Elle a visité Stratford-upon-Avon, en raison de son amour pour Shakespeare, ainsi que Londres et Oxford.

J’aime toujours faire visiter Oxford, car cela me fait apprécier la beauté de la ville que je considère habituellement comme allant de soi. Élise était pleine d’énergie et ne se laissait pas intimider par les 127 marches du clocher de l’église. Elle ne s’est jamais plainte du temps horrible – il faisait froid et il pleuvait par intermittence le jour où nous avons exploré Oxford.

J’attends avec impatience notre prochaine rencontre – peut-être à Grenoble.

ROBERT :

Après six mois de correspondance par courrier électronique et de conversations en ligne via Zoom, j’ai eu le grand plaisir de rencontrer Elise Bedot pour la première fois à Oxford lors de sa visite en Angleterre en janvier. Nous nous sommes retrouvés au centre-ville, à Carfax. La première chose que nous avons faite a été d’aller dans un café pour prendre une tasse de thé et discuter.

Nous sommes allés au café de la librairie Blackwells dans Broad Street et elle a été surprise de trouver un café dans une librairie où l’on pouvait prendre un café, un thé ou un chocolat et manger des pâtisseries. Il y avait des tables et des chaises, mais aussi des fauteuils où l’on pouvait s’asseoir et lire un livre ou un journal, ou simplement regarder le monde passer. Aujourd’hui, c’est normal dans les grandes librairies d’Angleterre.

Une fois nos boissons terminées, nous avons parcouru la courte distance qui nous sépare du musée Ashmolean, situé dans la rue Beaumont. Le bâtiment lui-même a environ 100 ans, mais le musée, qui fait partie de l’université d’Oxford, a été fondé en 1683 par M. Elias Ashmole, qui lui a donné son nom. Nous avons déjeuné dans l’un des deux restaurants de l’endroit et avons visité les galeries d’art, qui regorgent de peintures de nombreux pays, avec une belle collection d’œuvres italiennes de la Renaissance.

Beaumont Street (la rue Beaumont) doit son nom au palais de Beaumont, qui se trouvait à cet endroit au Moyen Âge et qui a été construit en 1130 par le roi Henri Ier, à une époque où les rois anglais parlaient français. Il était construit sur une petite colline, d’où le nom de Beau Mont.

Deux jours plus tard, Elise est venue en bus, à une heure de route, dans le village où j’habite, et je l’ai présentée à ma femme Angela. Nous sommes allés tous les trois déjeuner à Woodstock et, après le déjeuner, nous avons visité le palais de Blenheim, juste à l’extérieur de la ville de Woodstock, à environ 15 km au nord d’Oxford et non loin de l’endroit où j’habite.

Le palais a été construit en 1708, cadeau de la Reine et du Parlement à John Marlborough, le commandant de l’armée britannique qui a vaincu une armée française en 1704 en Bavière, sur les rives du Danube. Il s’agit du plus grand palais du Royaume-Uni appartenant à un particulier et non au roi. En 1874, Sir Winston Churchill, un descendant de John Marlborough, mais qui n’a pas hérité du duché, est né à Blenheim Palace et nous avons visité la chambre où il est né.

La bibliothèque du palais contenait de nombreux livres français provenant de la collection d’un des précédents ducs qui s’intéressait à la littérature française.

Il a fait très froid et venteux toute la journée et il a plu presque toute la journée, mais nous avons tout de même passé un bon moment ensemble et nous avons mis Elise dans le bus pour retourner à Oxford à la fin de la journée. Nous attendons avec impatience la prochaine visite d’Elise au Royaume-Uni.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *