mercredi, juin 19, 2024
A la Une

L’Alliance Grenoble-Oxford et les jardins botaniques.

En 2022, le Jardin Botanique et Arboretum de l’Université d’Oxford fêtait en grande pompe son 400 -ème anniversaire (c’est le plus ancien jardin botanique de Grande Bretagne) et avait invité pour l’occasion toutes les villes jumelées à Oxford et possédant également un jardin botanique.

En 2023, l’AGO a organisé un programme copieux, du 07 au 12 juin, pour présenter nos propres jardins botaniques à une délégation de scientifiques du jardin botanique et du musée d’histoire naturelle d’Oxford ainsi qu’au directeur du jardin de Bonn (Allemagne). Autour de Mel Houldershaw, des membres de l’Oxford Grenoble Association (OGA, notre association jumelle) étaient présents dont certains, découvraient de près leur correspondant dans le programme des duos bilingues.

Pr Yassine Lakhnech, président de l’Université Grenoble-Alpes (UGA, 59000 étudiants) et le Pr Michel Sève, doyen de la Faculté de Pharmacie ont accueilli les participants pour une matinée de conférences en Anglais sur l’histoire des jardins botaniques et les enjeux environnementaux des jardins et plantes médicinales. Manon Traversaz, doctorante, organisait les présentations scientifiques d’Oxford, Bonn et Grenoble, avec la participation du Dr Aline Mercan.

L’AGO est fière d’avoir participé à revigorer les liens entre les Universités d’Oxford et Grenoble. Les deux rosiers entremêlés sont le témoignage de liens profonds et qui vont se développer. Le Dr Serge Krivobok nous a présenté le jardin Dominique Villars (1745-1814) qu’il a totalement rénové. Manon Traversaz nous présentait le tout nouveau jardin japonais, créé à la suite de ses études à la Yokohama University of Pharmacy.

Au Muséum de Grenoble, la directrice Rebecca Bilan-Marchesini et Mathieu Lefebvre nous ont ouvert les portes des serres tropicales et d’une façon tout à fait exceptionnelle, nous ont présenté différents herbiers dont celui de Dominique Villars avant de replacer ces documents si fragiles, à l’abri de la lumière et de la chaleur. Dans le cadre de la Biennale des Villes en Transition, une table ronde était organisée avec les cinq scientifiques d’Oxford et Bonn sur le thème ” Biodiversité et changement climatique “

La maison d’édition Glénat est propriétaire depuis 2004 de l’ancien couvent Sainte Cécile et a demandé à Serge Krivobok d’imaginer un jardin de “simples” dans l’ancien cloître. C’est une relecture de la théorie des Signatures et des Humeurs qui a conduit au choix des plantes présentes. Venez retrouver la grande pimprenelle, la vipérine commune, la pulmonaire officinale, la chélidoine ou la mystérieuse Mandragore.

Samedi 10 juin, c’est avec le car de la ligne régulière Grenoble-Briançon que nous sommes arrivés au col du Lautaret (2058 m) pour la visite du jardin alpin géré par l’Université de Grenoble, UGA. Céline Boudard, chargée de communication et ses collègues nous ont fait découvrir ce jardin de haute altitude qui accueille des plantes du monde entier dans un souci d’études et de conservation. La nuit prévue au fameux hôtel Bonnabel permettait aux scientifiques présents d’échanger dans la soirée, sur les recherches encours et le travail d’accueil et de sensibilisation du public dans un paysage en transformation causé par le changement climatique.

Dimanche, la visite des caves de la liqueur Chartreuse à Voiron était incontournable pour essayer de deviner la composition de cette liqueur aux 130 plantes. Les moines qui ont fait vœu de silence ne nous ont pas aidé mais … peut-être un peu de lavande, de marjolaine, de mélisse, de sauge, de thym, de bétoine, de mélilot et puis encore …

Et puis pour finir, la célèbre vue en haut de la Bastille pour se dire que notre région renferme encore bien des trésors à faire découvrir à de prochaines délégations venues d’Oxford.

                     

Jardin alpin du col du Lautaret 10 juin 2023

Été radieux à Oxford, quadricentenaire

Du jardin botanique en splendeur

Célébré par l’aréopage de pairs

Des villes jumelles accueillies avec honneur.

À chacune lors de cet évènement

De présenter un jardin local renommé.

Grenoble le choisit promptement,

Sa visite en juin suivant est programmée.

Au cœur des Alpes il est un prodigieux jardin

Dans le cadre grandiose du Lautaret

Montagnes spectaculaires de l’espace alpin

Face aux glaciers de la Meije, écrin paysager.

Ciel bleu azur, décor idyllique,

Sentiers vertigineux aux couleurs raffinées

Des lis tourbillons de lumière et d’esthétique

Délices infinies aux effluves parfumés.

Poumon vert, allie concepts de biodiversité

Consacré à la conservation, la valorisation,

Au service de la connaissance, du progrès

Évoque histoire et évolution.

Balade dans un univers d’enchantement

Narcisses, edelweiss, chardons bleus,

Découverts avec ravissement

Trolles et rhododendrons ferrugineux.

Cascades, miroirs d’eau, petits ponts

Flore de pelouses, éboulis, rochers

Florilège de créativité et d’émotion

Magnificence et sérénité.

Le jardin alpin rayonne à jamais

Dévoile poésie et majesté

Oxfordiens conquis désormais.

Joyau de la nature dans sa beauté.

Texte composé par

Françoise MIQUEL

Grenoble

Membre de l’Alliance Grenoble-Oxford

Une réflexion sur “L’Alliance Grenoble-Oxford et les jardins botaniques.

  • I am typically to running a blog and i really appreciate your content. The article has really peaks my interest. I am going to bookmark your website and maintain checking for brand new information.

Commentaires fermés.