Organisation et gouvernance de l’Université d’Oxford by David Bailey

        L’Université d’Oxford, la plus ancienne du Royaume-Uni, est l’une des plus prestigieuses au monde. Cette université d’élite accueille aujourd’hui 23.000 étudiants, qui sont répartis dans 39 collèges (Colleges) et 6 halls (Permanent Private Halls – à l’origine des fondations religieuses). La plupart d’entre eux sont installés dans des bâtiments anciens au cœur d’Oxford. Le collège désigne le lieu d’habitation et de vie des étudiants. Chaque collège choisit ses propres étudiants par un système d’examens et d’entretiens.

Le collège est responsable des cours hebdomadaires en groupe restreint (les tutorials). Tous les étudiants résidents et le personnel universitaire doivent être à la fois membres d’un collège ou d’un hall et de l’université. Les collèges se réunissent lors de la Conférence des Collèges pour discuter des orientations et traiter avec l’administration centrale de l’université. Les membres enseignants (fellows) forment, avec certains administrateurs, le corps décisionnel.

En tant qu’université collégiale, la structure oxfordienne peut paraître incompréhensible vue de l’extérieur (et même de l’intérieur !). L’université est une fédération, c’est-à-dire que les collèges et halls sont autonomes, tout en étant organisés autour d’une administration centrale. Les départements universitaires, eux, sont établis au sein de cette structure ; ils ne dépendent d’aucun collège en particulier. Les départements fournissent des équipements pour l’enseignement et la recherche, déterminent les cursus et les lignes générales de l’enseignement, font de la recherche, et proposent conférences et séminaires. Les membres d’un département universitaire sont répartis entre plusieurs collèges. Bien que certains collèges aient leurs domaines de prédilection, la plupart présentent un mélange d’académistes et d’étudiants de différents domaines. Les équipements tels que les bibliothèques sont fournis par chacun de ces degrés dans la structure globale : par l’université centrale (la célèbre Bodleian Library), par les départements (« Faculty Libraries »), et par les collèges (chacun d’entre eux offre à ses membres l’accès à une bibliothèque pluridisciplinaire).

Le dirigeant officiel de l’université est le chancelier (Chancellor – actuellement Lord Patten de Barnes), bien que comme dans la plupart des universités britanniques ce titre soit largement honorifique. Le chancelier est élu par les membres de la Convocation, un corps constitué de tous les diplômés de l’université, et garde son titre toute sa vie.

En réalité, l’université est dirigée par le vice-chancelier (Vice-Chancellor), élu pour une période de 7 ans. Actuellement c’est la Professeure Louise Richardson qui occupe ce poste, la première femme depuis la fondation de l’université au 12ème siècle. L’université vient d’annoncer qu’elle sera remplacée à partir de 2023 par la Professeure Irene Tracey. Six pro-vice-chanceliers (Pro-Vice-Chancellors) s’occupent de domaines spécifiques : l’éducation, la recherche, l’innovation, la gestion logistique, le développement et les affaires extérieures, la planification et les ressources, ainsi que la gestion du personnel et de l’égalité d’accès. Jusqu’à 10 autres pro-vice-chanceliers sans portefeuille se chargent d’une multitude d’autres fonctions.

Le concile universitaire (University Council) constitue le corps exécutif, et se compose du vice-chancelier, des chefs des départements et d’autres membres élus par la congrégation, ainsi que des observateurs de l’Union étudiante.

La congrégation (Congregation), le « parlement des professeurs », comprend plus de 5000 membres du personnel enseignant et administratif de l’université, et répond en dernier recours des questions législatives. Elle discute et se prononce sur les décisions proposées par le concile universitaire. Oxford et Cambridge (dont la structure est similaire) se distinguent de toutes les autres universités britanniques par cette forme de gestion démocratique.

Trois délégués généraux (deux Proctors et l’Assessor), élus annuellement sur un système tournant et appartenant à trois collèges différents, sont les médiateurs internes qui veillent à ce que l’université et ses membres en appliquent les règles. Ils sont responsables de la discipline et du bien-être des étudiants autant que de la supervision des procédures universitaires.

Les divers instituts, départements et facultés universitaires sont organisés en quatre divisions, chacune élisant sa propre direction. Ces quatre divisions sont la Division des Lettres, la Division des Sciences Sociales, la Division des Mathématiques, de la Physique et des Sciences de la Vie, et la Division de Médecine.

Il existe bien d’autres institutions à Oxford, dont divers collèges indépendants, qui ne sont pas associés à l’université, comme Oxford Brookes University, Ruskin College et l’ancien collège Lady Spencer Churchill (qui aujourd’hui fait partie d’Oxford Brookes University).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.